Faut-il obtenir des autorisations avant l’installation d’une pergola ?

Pergola bioclimatique à lames orientables

Lorsqu’on pense à la construction d’une extension, on pense généralement à l’agrandissement de la surface d’une maison. S’il est évident qu’il faut faire des démarches avant de construire une véranda, c’est moins le cas pour les extensions extérieures. Parmi ces extensions, la pergola bioclimatique est de plus en plus populaire.

Si vous envisagez la pose d’une telle structure, il est important de savoir quelles démarches entreprendre avant son installation. Découvrez donc les autorisations à demander avant l’installation d’une pergola chez vous.

L’exception de la pergola démontable

Dans le cadre d’une pergola bioclimatique, il n’est pas toujours facile de se repérer dans la législation. En effet, la structure dispose des mêmes éléments qu’une construction dite « classique ». Toutefois, une pergola démontable ne nécessite pas de déclarations particulières. Pour être considérée comme telle, celle-ci ne doit pas excéder 1m50 de hauteur et couvrir une surface inférieure ou égale à 5 m². Dans ce cas, il est possible et intéressant de poser ce type de pergola sur une terrasse ou un balcon. Néanmoins, faites bien attention à sécuriser votre extérieur, avec une rambarde de terrasse, par exemple. Cela facilitera également la pose de votre pergola.

À savoir : la durée d’installation de cette structure ne doit pas dépasser trois mois.

En théorie, une installation ponctuelle et néanmoins régulière doit faire l’objet d’un permis de construire.

Le cas de la pergola autoportée

Si une pergola autoportée ne respecte pas ces conditions, il est nécessaire d’effectuer une demande de travaux à la mairie. Si l’installation couvre plus de 20 m², la présence d’un permis de construire est indispensable. Dans l’éventualité où la commune concernée dispose d’un plan local d’urbanisme (ou PLU), alors cette demande s’applique à partir de 40 m².

À savoir : en cas de manquement ou de non-respect de la législation, les amendes peuvent s’étendre de 1 200 € à 300 000 € pour les cas les plus graves.

Quelles autorisations pour une pergola murale ?

Pergola murale avec stores semi ouverts

Exemple de pergola murale

Avant l’installation d’une pergola bioclimatique, des professionnels peuvent conseiller leur clientèle sur les démarches à remplir. En ce qui concerne une pergola accolée ou murale, choix qui est parfois fait en alternative à une véranda classique, une demande d’autorisation est systématique.

La demande de travaux est requise pour les modèles de pergola n’excédant pas 20 m². Au-delà, le permis de construire est obligatoire. De même, si un logement est adjacent à un monument classé, il faut adresser une demande à l’architecte des bâtiments de France avant de commencer les travaux.

Lire aussi : Extension en bois d’une maison ancienne

Il est donc nécessaire de vous renseigner sur le type de pergola que vous souhaitez installer avant de commencer à faire des démarches. N’hésitez pas à vous renseignez auprès des constructeurs puis auprès de la mairie de votre commune.